Maurice Yvain (1891-1965)

Maurice Yvain (1891-1965)

Si de 1922 à 1958 l’opérette continue à faire parler d’elle et à offrir au public quelques-unes de ses plus belles réussites, nul doute qu’on ne le doive au savoir-faire et à la science musicale de Maurice Yvain.

Bien que sa formation musicale soit des plus solides (il a Xavier Leroux comme professeur), c’est par la chanson et le cabaret que Yvain se fait d’abord connaître. Sans doute n’a-t-il pas un grand pas à franchir pour aborder l’opérette avec Ta Bouche en 1922 où les tubes semblent à peine se soucier du “sans-gêne jovial de l’intrigue“, ainsi qu’on le dit à l’époque ; mais c’est regarder bien superficiellement son premier spectacle, comme tous ceux qui vont suivre. Certes décors, orchestre, chœurs, figuration font dans le minimalisme, mais il y a bien de l’à-propos à tout inventer : des rythmes nouveaux (fox, one-step, bientôt charleston, java, paso-doble et boston), des distributions non strictement “lyriques” (les premiers noms qui viennent à l’esprit sont Dranem, Maurice Chevalier, Pauline Carton), des “lyrics” percutants (avec l’inséparable Albert Willemetz) et des textes d’une efficacité incroyable.

Pourquoi faudrait-il écrire que As’en tient toujours à la même formule ? Rien n’est plus inexact. Après Ta Bouche (1922), Là-haut (1923) – il y aura aussi Gosse de Riche en 1924 ou Pas sur la Bouche en 1925 , La Dame en décolleté (1923) ou Bouche à Bouche (1925) se donnent dans des salles plus vastes, font appel à des orchestrations plus étoffées (la publicité insistAe sur les 110 personnes de la production pour la seconde) et à des voix d’opéra, mêlées aux incontournables Koval ou Jeanne Cheirel.

Les ambitions ne s’arrêteront pas là ; après une quinzaine d’opérettes, Maurice Yvain écrit Un coup de veine pour la Porte Saint Martin où il réunit, dans le théâtre de Maurice Lehmann, Mistinguett, Fanély Revoil et Germaine Roger et surtout en 1946 Chanson Gitane qu’accueille la Gaîté Lyrique (avec André Dassary). Émile Vuillermoz pensait que les rythmes syncopés issus des anglo-saxons constituaient “la seule révélation technique sérieuse de la musique légère de ce siècle” ; mais Yvain a su utiliser sur la scène lyrique ce corpus moderne et l’assimiler aux formes musicales les plus élaborés, trios, quatuors, ensembles, finals (que Honegger comparait à ceux de Haydn). Le raffinement harmonique ou mélodique reste clair et direct, la composition est élégante et rend hommage à toute l’histoire de l’opérette que le compositeur d’une certaine manière exaltait peut-être pour une dernière fois dans ses formes canoniques.

Didier Roumilhac

— Références
Vous retrouverez Maurice Yvain dans “Opérette” n° 36, 68, 104, 108, 119 & 183. Si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”
Fiches disponibles: Au soleil du Mexique, Chanson Gitane, Le Corsaire Noir, Là-Haut !, Ta Bouche, Yes !

— Œuvres lyriques
Légende : opé = opérette
Le chiffre indique le nombre d’actes.

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1922
1° avr
Ta Bouche Mirande (Yves), Willemetz (Albert) opé 3 Paris, Daunou
1923
31 mars
Là-haut ! Mirande (Yves), Quinson (Gustave), Willemetz (Albert) opé 3 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1923
22 déc
Dame en décolleté (La) Mirande (Yves), Boyer (Lucien) opé 3 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1924
2 mai
Gosse de Riche Bousquet (Jacques), Falk (Henri) opé 3 Paris, Daunou
1925
17 fév
Pas sur la Bouche Barde (André) opé 3 Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1925
8 oct
Bouche à bouche Barde (André) opé 3 Paris, Apollo
1926
13 nov
Bon garçon (Un) Barde (André), Yvain (Maurice) opé 3 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1928
27 janv
Yes ! Soulaine (Pierre), Pujol (René), Willemetz (Albert) opé 3 Paris, Capucines
1929
22 janv
Elle est à vous Barde (André) opé 3 Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1929
2 mars
Jean V Bousquet (Jacques), Falk (Henri) opé 3 Paris, Daunou
1929
12 déc
Kadubec Barde (André) opé 3 Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1930
25 oct
Pépé Barde (André) opé 3 Paris, Daunou
1931
17 sept
Encore cinquante centimes ! [1] Barde (André) opé 3 Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1933
2 fév
Oh! Papa… Barde (André) opé 3 Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1934
25 avr
Belle histoire (La) Clouzot (H.G.) opé 3 Paris, Madeleine
1934
20 déc
Vacances Duvernois (Henri), Barde (André) opé Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1935
11 oct
Coup de veine (Un) Mouézy-Eon (André), Willemetz (Albert) opé Paris, Porte-St-Martin
1935
18 déc
Au soleil du Mexique [2] Mouézy-Eon (André), Willemetz (Albert) opé 2 Paris, Châtelet
1942
10 déc
Son Excellence Poterat (Louis), Margot (Daniel) opé 2 Paris, Variétés
1945 Monseigneur ? opé Paris, Daunou
1946
13 déc
Chanson gitane Mouézy-Eon (André), Poterat (Louis) opé 2 Paris, Gaîté-Lyrique
1958
24 fév
Corsaire noir (Le) Valmy (Jean) opé Marseille, Opéra

[1] avec Christiné (Henri)
[2] avec Granville (Robert)

Dernière modification: 29/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.