Charles Lecocq (1832-1918)

Charles Lecocq (1832-1918)

Charles Lecocq est né à Paris, dans le quartier des Ecoles, le 3 juin 1832, d’une famille très pauvre. Infirme de naissance, il dut se servire de béquilles toute sa vie.

Sa vocation musicale se déclara de bonne heure. Il reproduisait fidèlement les airs qu’il entendait avec un flageolet, cet instrument considéré comme vulgaire, avec lequel on jouait dans les guinguettes.

Le professeur de musique de l’établissement qu’il fréquentait s’aperçut des dons du jeune Lecocq. Il encouragea les parents de Charles à consentir des sacrifices pour leur fils.

A 16 ans, il grimpait péniblement les étages pour donner des leçons de piano qui lui permettaient de gagner sa vie.

En 1849, Lecocq est reçu au Concours d’admission du Conservatoire. Il travaille l’harmonie avec François Bazin, et est inscrit dans la classe de composition de Fromental Halévy.

Au cours de son séjour au Conservatoire il compose quelques œuvres classiques : une sonate pour piano et violon en trois parties. Mais il lui faut soutenir ses parents, très âgés et peu fortunés. Il abandonne la musique de chambre, renonce au concours de Rome et reprend ses leçons particulières.

En 1856, Offenbach organise un concours d’opérettes : Lecocq est lauréat, ex æquo avec Bizet (Le Docteur Miracle , avril 1857) Les années suivantes, il fait représenter quelques opérettes en 1 acte qui passent inaperçues. William Busnach, directeur de l’Athénée, monte L’Amour et son carquois , deux actes de Lecocq (1868). Aucun succès, mais le compositeur fait la connaissance de Chivot et Duru qui écrivent avec lui Fleur de Thé . Le succès est enfin au rendez-vous. Un nouvel échec, Les Jumeaux de Bergame , et c’est la guerre…

Lecocq doit toujours aider les siens. Humbert, le directeur du théâtre des Fantaisies de Bruxelles le remarque et lui commande une grande opérette : Les Cent Vierges , qui réussissent pleinement dans la capitale belge (1872), mieux qu’aux Variétés, à Paris, deux mois plus tard.

Encouragé, Humbert commande à Lecocq un nouvel ouvrage. On pense généralement que c’est lui, Humbert, qui suggéra aux auteurs de situer l’intrigue sous le Directoire. Lecocq se mit donc à travailler sur La Fille de Madame Angot avec la collaboration de Siraudin, Clairville et Koning. La création a lieu à Bruxelles le 4 décembre 1872 et aux Folies-Dramatiques de Paris, le 21 février 1873. Le succès est triomphal et se prolonge pendant 411 représentations consécutives à Paris. Cette même année, la pièce est jouée en France dans 103 villes différentes puis bientôt dans le monde entier.

On lit dans ” L’Histoire de l’Opérette en France ” (Bruyas, 1974) :
” Son génie (celui de Lecocq) fut de deviner que l’époque se prêtait admirablement à la résurrection du sourire musical. La parodie et la bouffonnerie ayant suffi, sous l’Empire, à créer le plaisir des spectateurs. Lecocq voulait faire de l’opérette un spectacle très gai, mais d’une tenue plus réservée. Parfaitement maître de son métier, il tint à soigner ses compositions et à les parer d’une écriture plus ” savante ” que celle de ses devanciers… Doué d’une inspiration mélodique dont l’ironie n’est point absente, cet excellent musicien écrivit la plupart de ses opérettes dans un style élégant et distingué de bon aloi… “

La renommée de Lecocq était établie. Pourtant les directeurs parisiens hésitaient encore à faire appel à lui, et c’est encore Bruxelles qui devait accueillir Giroflé-Girofla . (1874). Enfin, après la création de ce dernier ouvrage à la Renaissance, Lecocq réussit à faire créer ses ouvrages suivants à Paris. Ses opérettes se succédèrent avec des fortunes diverses : succès moyen pour Les Prés Saint-Gervais , succès d’estime pour Le Pompon , mais belle revanche avec la délicieuse Petite Mariée .

En 1878, Lecocq retrouve un triomphe équivalent à celui de La Fille de Madame Angot grâce au Petit Duc , magistralement interprété par Jeanne Granier. Un succès qui se prolonge au cours des trois cents représentations de la série.

La Camargo (1878) fut mieux accueillie que La Petite Mademoiselle ou La Jolie persane .

Par suite de maladie et de chagrins domestiques, Lecocq arrêta de produire pendant près de deux ans.

De 1881 à 1883, il devait composer ses trois derniers succès : Le Jour et la nuit (193 représentations), Le Cœur et la main (100 représentations) et La Princesse des Canaries (139 représentations).

Aucun de ses ouvrages suivants ne connut le succès. En 1900, à 68 ans, il s’arrête pratiquement de composer, sauf en de rares occasions ( Rose-Mousse , 1904)

On doit également à Lecocq deux ballets (dont Barbe-Bleue), de nombreuses mélodies et chansons.

Lecocq devait mourir à son domicile parisien à 86 ans, le 24 octobre 1918.

Source principale : “Les maîtres de l’opérette française – Hervé, Charles Lecocq” par Louis Schneider (Librairie académique Perrin, 1924)

— Références
Vous retrouverez Charles Lecocq dans “Opérette” n° 39, 59, 73, 90, 141, 162, 163 & 164. Si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”
Fiches disponibles: Les Cent vierges, Le Coeur et la main, Le Docteur Miracle, La Fille de Madame Angot, Le Jour et la nuit, Le Petit duc, La Petite mariée

— Œuvres lyriques
Légende : opé = opérette, oc = opéra-comique, ob = opéra-bouffe, sc = scène, bm = bouffonnerie musicale, sayn = saynète, v opé = vaudeville-opérette, pant = pantomime, v = vaudeville, C: = création
Le chiffre indique le nombre d’actes.

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1857
8 avr
Docteur Miracle (Le) Battu (Léon), Halévy (Ludovic) opé 1 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1859
28 janv
Huis-Clos Guénée (Adolphe), Marquet (E.) opé 1 Paris, Folies-Nouvelles (Déjazet)
1864
26 mars
Baiser à la porte (Le) Guette (Jules de la) opé 1 Paris, Folies-Marigny
1864
25 mai
Liline et Valentin Guette (Jules de la) opé 1 Paris, Folies-Marigny
1866
2 mai
Myosotis (Le) Noé (A. de), Busnach (William) opé 1 Paris, Palais-Royal
1866
5 sept
Ondines au champagne (Les) Lefebvre (Hippolyte), Pélissié (Jules) [=Sardou (Victorien)], Merle opé 1 Paris, Folies-Marigny
1867
11 oct
Cabaret de Ramponneau (Le) Le Sire (Jules), Boudin (Amédée) opé 1 Paris, Folies-Marigny
1868
30 jan
Amour et son carquois (L’) Marquet (E.), Delbès (A.J.R.) ob 2 Paris, Athénée (Comique)
1868
11 avr
Fleur-de-Thé Chivot (Henri), Duru (Alfred) opé 3 Paris, Athénée (Comique)
1868
20 nov
Jumeaux de Bergame (Les) Busnach (William) ob 1 Paris, Athénée (Comique)
1868
30 déc
Carnaval d’un merle blanc (le) Chivot (Henri), Duru (Alfred) folie 3 Paris, Palais-Royal
1869
16 janv
Gandolfo Chivot (Henri), Duru (Alfred) opé 1 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1869
19 mars
Deux portières pour un cordon [1] Lucian [=Dubois (L.)?], Lefebvre (Hippolyte)) sc 1 Paris, Palais-Royal
1869
21 sept
Rajah de Mysore (Le) Chivot (Henri), Duru (Alfred) bm 1 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1870
13 avr
Beau Dunois (Le) Chivot (Henri), Duru (Alfred) ob 1 Paris, Variétés
1871
23 oct
Testament de Mr de Crac (Le) Moinaux (Jules) bm 1 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1871
19 nov
Barbier de Trouville (Le) Jaime fils (Adolphe), Noriac (Jules) [=Cairon (C.A.)] opé 1 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1871
22 déc
Sauvons la Caisse Guette (Jules de la) opé 1 Paris, Tertulia
1872
16 mars
Cent Vierges (Les)
[1°vers.]
Clairville (Louis François) [Nicolaïe, dit],Chivot (Henri), Duru (Alfred) ob 3 Belgique, Bruxelles, Fantaisies Parisiennes
1°vers.: Paris 1872
2°vers.: Paris 1942
1872
13 mai
Cent Vierges (Les)
[1°vers.]
Clairville (Louis François) [Nicolaïe, dit],Chivot (Henri), Duru (Alfred) ob 3 Paris, Variétés
1°vers.: Bruxelles 1872
2°vers.: Paris 1942
1872
4 déc
Fille de Madame Angot (La) Clairville (Louis François) [Nicolaïe, dit], Koning (Victor), Siraudin (Paul) oc 3 Belgique, Bruxelles, Fantaisies Parisiennes
Paris: 1873
1873
21fév
Fille de Madame Angot (La) Clairville (Louis François) [Nicolaïe, dit], Koning (Victor), Siraudin (Paul) oc 3 Paris, Folies-Dramatiques (r. de Bondy)
C: Bruxelles 1872
1873
25 sept
Fils de Madame Angot (Le) Dorfeuil (G.) opé 1 Paris, Gaîté-Montparnasse
1874
24 fév
Résurrection de la mère Angot (La) Clairville (Louis François) [Nicolaïe, dit] sayn1 Paris, Folies-Dramatiques (r. de Bondy)
1874
21 mars
Giroflé-Girofla Leterrier (Eugène), Vanloo (Albert) oc 3 Belgique, Bruxelles, Fantaisies Parisiennes
Paris 1874
1874
11 nov
Giroflé-Girofla Leterrier (Eugène), Vanloo (Albert) oc 3 Paris, Renaissance
C: Bruxelles 1874
1874
14 nov
Prés Saint-Gervais (Les) Sardou (Victorien), Gille (Philippe) ob 3 Paris, Variétés
1875
10 nov
Pompon (Le) Chivot (Henri), Duru (Alfred) oc 3 Paris, Folies-Dramatiques (r. de Bondy)
1875
21 déc
Petite mariée (La) Leterrier (Eugène), Vanloo (Albert) ob 3 Paris, Renaissance
1876
18 oct
Kosiki Busnach (William), Liorat (Armand) oc 3 Paris, Renaissance
1877
3 fév
Marjolaine (La) Leterrier (Eugène), Vanloo (Albert) ob 3 Paris, Renaissance
1878
25 janv
Petit duc (Le) Meilhac (Henri), Halévy (Ludovic) ob 3 Paris, Renaissance
1878
20 nov
Camargo (La) Leterrier (Eugène), Vanloo (Albert) oc 3 Paris, Renaissance
1879
11 janv
Grand Casimir (Le) Prével (Jules), Saint-Albin (Albert de) opé 3 Paris, Variétés
1879
12 avr
Petite Mademoiselle (La) Meilhac (Henri), Halévy (Ludovic) oc 3 Paris, Renaissance
1879
28 oct
Jolie Persane (La) Leterrier (Eugène), Vanloo (Albert) oc 3 Paris, Renaissance
1880
4 oct
Arbre de Noël (L’) [2] Mortier (Arnold),, Vanloo (Albert), Leterrier (Eugène) féerie 30t Paris, Porte-St-Martin
1881
22 janv
Janot Meilhac (Henri), Halévy (Ludovic) oc 3 Paris, Renaissance
1881
28 janv
Roussotte (La) [3] Meilhac (Henri), Halévy (Ludovic), Millaud (Albert) v opé 3 Paris, Variétés
1881
5 nov
Jour et la nuit (Le) Leterrier (Eugène), Vanloo (Albert) ob 3 Paris, Nouveautés
1882
19 oct
Coeur et la main (Le) Nuitter (Charles), Beaume (Alex.) [sous pseudo Beaumont (L.A.)] oc 3 Paris, Nouveautés
1883
9 fév
Princesse des Canaries (La) Chivot (Henri), Duru (Alfred) ob 3 Paris, Folies-Dramatiques (r. de Bondy)
1884
16 janv
Oiseau bleu (L’) Chivot (Henri), Duru (Alfred) oc 3 Paris, Nouveautés
1885
13 fév
Vie mondaine (La) Najac (Emile de), Ferrier (Paul) oc 4 Paris, Nouveautés
1886
31 mars
Plutus Millaud (Albert), Jollivet (Gaston) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1887
4 janv
Grenadiers de Mont-Cornette (Les) Daunis, Delormel (Lucien), Philippe (Edouard) ob 3 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1887
11 nov
Ali-Baba Vanloo (Albert), Busnach (William) oc 3 Belgique, Bruxelles, Alhambra
Paris 1889
1888
11 fév
Volière (La) Nuitter (Charles), Beaume (Alex.) [sous pseudo Beaumont (L.A.)] oc 3 Paris, Nouveautés
1889
28 nov
Ali-Baba Vanloo (Albert), Busnach (William) oc 3 Paris, Eden-Concert
C: Bruxelles 1887
1890
8 nov
Egyptienne (L’) Chivot (Henri), Nuitter (Charles), Beaume (Alex.) [sous pseudo Beaumont (L.A.)] oc 3 Paris, Folies-Dramatiques (r. de Bondy)
1894
10 avr
Nos bons chasseurs Bilhaud (Paul), Carré (Michel) v 3 Paris, Nouveau-Théâtre
1896
28 févr
Ninette Clairville fils (Charles), Hubert (Ch.), Lebeaut (G.), Trogoff (Christian de) oc 3 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1898
12 mai
Barbe-Bleue Saint-Geniès (R. de) pant Paris, Olympia
1898
26 juin
Ruse d’amour Bordèse (Stéphane) sc Boulogne-sur-Mer, Casino
1899
20 avril
Cygne (Le) Mendès (Catulle) ballet Paris, Opéra-Comique
1900
19 fév
Belle au bois dormant (La) Duval (Georges), Vanloo (Albert) opé 3 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1903
7 mars
Yetta Beissier (Fernand) opé 3 Belgique, Bruxelles, Galeries-St-Hubert
1904
28 janv
Rose Mousse Alexandre (André), Carin (Peter) opé 1 Paris, Capucines
1905
14 janv
Salutiste (La) Beissier (Fernand) opé 1 Paris, Capucines
1905
26 mai
Poupées de M. Dupont (Les) Gavault (Paul) fant. 1 Paris, Variétés
1910
13 sept
Trahison de Pan (La) Bordèse (Stéphane) oc 1 Aix-les-Bains, Th. du Cercle
1914
21 mars
Miousic [4] Ferrier (Paul) opé 2 Paris, Olympia
1942
15 sept
Cent Vierges (Les)
[2°vers.]
Mouézy-Eon (André), Willemetz (Albert) opé 2 Paris, Apollo
1°vers.: Bruxelles 1872
1°vers.: Paris 1872
? Chevrier (Le) Narrey (Charles), Carré fils (Michel) oc 2 non représenté
? Don Japhet d’Arménie Carré (Michel), Guillot de Saix ob 3 inachevé
? Picaros (Los) ? opé non représenté
1er acte complet sauf final
? Ma cousine Scarron [d’après] opé 1 non représentée
Partition manuscrite
? Renza ? opé 3 non représenté
Partition manuscrite

[1] sous le pseudonyme d’Alcindor = [Lecocq [Charles), Hervé, Legouix ] ou [Lecocq (Charles) seul (suivant sources)]
[2] avec Jacobi (Georges)
[3] avec Hervé, Boulard (Marius)
[4] avec Berger (Rodolphe), Cuvillier (Charles), Erlanger (Jules), Hirchmann (Henri), Lecocq (Charles),
Lecombe (Louis), Leroux (Xavier), Messager (André), Redstone (Willy),Vidal (Paul)
[5] fragments importants donnés à la RTF en 1963, sous le titre: La Rose de Séville (orch. Marc Berthomieu)

Dernière modification: 29/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.