Oskar Nedbal (1874-1930)

Oskar Nedbal (1874-1930)

Il est des compositeurs qui deviennent célèbres et le restent, d’autres n’ont pas cette chance, comme d’Oskar Nedbal, né le 26 mars 1874 à Tábor (au sud de Prague), dont on continue à dire qu’il fut le meilleur compositeur d’opérettes de la période 1910-1930, du moins en Europe Centrale, de la frontière franco-allemande à la frontière russo-polonaise.

Ce Tchèque, élève de Dvorák, dirigeait à 22 ans le Philharmonique de Prague. Il avait déjà composé une série de jolis et joyeux ballets féeriques, lorsqu’il se tourna, avec succès, vers l’opérette, avec Die keusche Barbara (Barbara la pudique, 1911) suivie en 1913, de Polenblut (Sang polonais, au sens d’ardente vitalité et joie de vivre), de loin sa meilleure opérette, qui lui valut le surnom de “prince de l’opérette” et il en composa encore d’autres, bien accueillies, mais qui ne se sont pas maintenues au répertoire. Son Polenblut est sans prétentions, mais très bien écrit et plein d’optimisme, de rythmes entraînants. Il dirigeait sans cesse son Polenblut qui ne vieillissait pas et dont il assaisonnait les scènes gaies, très dansantes, de son rire tonitruant et communicatif.

Massif et trapu, doté d’un appétit pantagruélique, ce Falstaff tchèque connut cependant une fin tragique. Il avait en effet décidé de prendre la tête d’un mouvement qui s’opposerait à l’invasion par l’opéra, des “précieuses couleurs” de l’opérette viennoise ; celle-ci devait rester gaie, ludique, enthousiaste et supérieurement optimiste. Le public en décida autrement et ne le soutint pas, préférant Lehár, Kálmán, et Oscar Straus, plus sentimentaux et plus mélodramatiques. Le 24 décembre 1930, il se suicida en se précipitant depuis une haute fenêtre sur le plancher de la salle de danse du Théâtre national d’Agram (actuellement Zagreb, capitale de la Croatie).

On serait presque tenté d’écrire : il était temps pour lui de se suicider, car avec l’avènement du nazisme (1933), les théâtres allemands, puis autrichiens, puis tchèques, ne produisirent plus guère d’opérettes qui montaient en épingle le dynamisme et l’ardeur au travail des Polonais ! Au début de septembre 1939, au moment de l’invasion de la Pologne, Goebbels instruisit les directeurs de théâtre de “ne plus trop penser à des reprises” de cette opérette. Le sang polonais allait d’ailleurs couler abondamment !

Après la guerre, Nedbal fut repris un peu partout, mais on continua à le présenter dans des versions “expurgées”. On joue encore régulièrement Polenblut dans les pays de langue allemande et en Tchéquie, quoique surtout dans des théâtres plus petits. On peut trouver des enregistrements, en LP et en CD, généralement sous forme de “morceaux choisis”. Nous n’avons aucune trace d’œuvres d’Oskar Nedbal qui auraient été montées en France. Des disques parfois importés donnent une idée de son talent. 

D’après Robert Pourvoyeur

— Références
Vous retrouverez Oskar Nedbal dans “Opérette” n° 107 & 135. Si cet article vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”

— Œuvres lyriques
Légende : opé = opérette, oc = opéra-comique
Le chiffre indique le nombre d’actes.

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1910
14 sept
Die keusche Barbara
[Cudná Barbora]
Bernauer (Rudolf), Jacobson (Leopold), Štech (Vaclav ) opé 3 Prague [actuel. Rép. Tchèque]
[Vienne, Raimund-theater, 7 oct 1911]
1913
25 oct
Polenblut Stein (Leo) d’après Puškin opé 3 Autriche, Vienne, Carltheater
1914
10 oct
Kriegsberichterstatter (Der)[1] Oesterreicher (Rudolf), Sterk (Wilhelm) opé Autriche, Vienne, Apollotheater
1916
11 fév
Winzerbraut (Die)
2° vers. Podzimni piseň, 1930
Stein (Leo), Wilhelm (Julius) opé 3 Autriche, Vienne, Theater an der Wien
1917
16 nov
Schöne Saskia (Die) Willner (Alfred-Maria), Reichert (Heinz) opé 3 Autriche, Vienne, Carltheater
1918
29 nov
Eriwan Dörmann (Felix) opé 3 Autriche, Vienne, Wiener Komödienhaus
1919
31 janv
Mam’zell Napoleon Golz (Emil & Arnold) opé 1 Autriche, Vienne, Kabarett “Hölle”
1922
13 oct
Sedlák Jakub
[Der Bauer Jakob]
Novák (Ladislav) d’après Lope de Vega oc 3 Tchécoslovaquie, Brno
1925
30 déc
Donna Gloria Léon (Victor), Reichert (Heinz) opé 3 Autriche, Vienne, Theater an der Wien
1930 Podzimni piseň
1° vers. Die Winzerbraut,1916
Stein (Leo), Wilhelm (Julius) opé 3 Tchécoslovaquie,
Prague

[1] avec Ziehrer (Carl Michael), Eysler (Edmund), Granichstaedten (Bruno), Weinberger (Karl). 3 couplets de Nedbal

Dernière modification: 29/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.