Manuel Rosenthal (1920-2003)

Manuel Rosenthal (1920-2003)

Manuel Rosenthal est une des figures les plus attachantes de la musique française contemporaine, tant par l’originalité de ses compositions et leur diversité (il va de la musique religieuse, très inspirée et profonde, à l’opérette dans ce que ce genre a produit de meilleur au XXe siècle), que par sa force de travail (direction d’orchestre, professorat, défense de la musique contemporaine) et par l’intensité de ses convictions religieuses (il est un chrétien fervent).

Si l’on se limite – à regret ! – à ses travaux en liaison directe avec l’opérette, on retiendra tout d’abord (avec quel plaisir !) sa Poule Noire (1937) – enregistrée par Denise Duval et Jean Giraudeau, chez Columbia – que je tiens pour un des plus grands chefs d’œuvre du théâtre musical léger du XXe siècle français, mais qui avait été précédée déjà en 1930 par Rayon des Soieries. Ce premier ouvrage, dans la grande tradition de Messager et de Reynaldo Hahn, est d’une écriture très soignée, très proche de celle des superbes ouvrages lyriques sérieux du musicien, mais déjà avec un sens très sûr de l’opéra bouffe avec de savoureuses opportunités de ” seconde lecture ” de la partition.

Si Rosenthal fait un appel très modéré à des rythmes contemporains dans le premier opéra, dans le second par contre, il applique la recette de l’opéra bouffe français du XIXe siècle, qui, utilisant des rythmes très modernes pour l’époque, obtenait de succulents effets anachroniques. ici, c’est une magistrale utilisation des rythmes de fox-trot, de blues et de java.

Parmi ses ballets, n’oublions pas le succès énorme et permanent de Gaîté parisienne (1938), faussement attribué à Offenbach, mais qui n’est pas de ce dernier. Il est basé sur des airs d’Offenbach, entièrement réorchestrés par Rosenthal dans le style de 1930 et a fait l’objet d’innombrables enregistrements.

Robert Pourvoyeur

— Références
Vous retrouverez Manuel Rosenthal dans “Opérette” n° 86, 119, 129 & 137. Si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”

— Œuvres lyriques
Nota: ne sont répertoriées dans le tableau ci-dessous que les oeuvres de ce compositeur concernant le théâtre lyrique de divertissement (opérette, opéra-comique, comédie musicale…), à l’exclusion des oeuvres dites “sérieuses” (opéra, drame lyrique…)
Légende : opé = opérette, ob = opéra-bouffe, cm = comédie musicale
Le chiffre indique le nombre d’actes.

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1930
2 juin
Rayon des soiries Nino ob 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1933
29 avr
Bootleggers (Les) Nino opé Paris, Pigalle
1937
31 mai
Poule noire (La) Nino cm 1 Paris, Champs-Elysées (Comédie des)

Dernière modification: 29/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.