Guy Lafarge (1904-1990)

Né le 5 mai 1904 à Périgueux, Guy Lafarge se découvre tôt une passion pour la musique, tout particulièrement pour l’opérette. Dès 1928, alors qu’il est au régiment, il compose Le Capitaine Tic d’après Labiche qui est interprété par des soldats.

En 1930 à Paris, le Trianon Lyrique crée Niquette et la presse salue déjà ce jeune compositeur qui a su quitter “les sentiers battus des rythmes américains”. Les qualités de Guy Lafarge s’affirment dans ses ouvrages suivants donnés dans ce même théâtre dont il gardera toute sa vie la nostalgie : Carabas et Cie (1932) et Monsieur Papillon (1934).

Son talent étant alors reconnu, les plus grands rechercheront son concours. C’est ainsi qu’il compose Camille ou tu seras gendarme, livret de Cami et Albert Willemetz, mise en scène de Sacha Guitry (Madeleine, 1937).

Sa réussite au théâtre se prolonge au music-hall et au cabaret où des vedettes comme Marie Dubas, Jean Lumière ou Jo Bouillon interprètent ses premières chansons.

Prisonnier de guerre, il revient à Paris en 1942 et donne La course à l’amour (Nouveautés), la première création de Georges Guétary.

Les chansons de Guy Lafarge sont bientôt sur toutes les lèvres : “La Seine” (1948), “Le petit cousin”, “Les jeunes filles de bonne famille”… et combien d’autres.

En 1950, il compose Il faut marier maman (Théâtre de Paris) qui bénéficie d’une distribution exceptionnelle avec en tête Denise Grey et Armontel. Il fera encore représenter trois ouvrages dans la capitale : La Leçon d’amour dans un parc (Bouffes-Parisiens, 1951), Schnock (Européen, 1952) et La Belle Arabelle avec Les Frères Jacques (Porte Saint-Martin, 1956).

Mais Paris boude bientôt l’opérette. Heureusement, pendant 25 ans, Guy Lafarge pourra encore laisser couler sa veine créatrice en province : Entrez dans la danse (Lille, 1964), Un Chapeau de Paille d’Italie (en collaboration avec André Grassi, Strasbourg, 1966), Les Noces de Bouchencœur (avec André Grassi, Besançon, 1966), L’Œuf à Voiles (Nantes, 1977), Le Petit Café (avec Jack Ledru, Strasbourg, 1980) et La Cagnotte (avec Jack Ledru, Lille, 1983).

Président, vice-président ou trésorier de sociétés d’auteurs comme la SACD ou la SDRM, Guy Lafarge a toujours défendu la chanson et l’opérette française. Membre fondateur de l’Anao, il en était vice-président.

Compositeur de musique et auteur de talent, Guy Lafarge était un homme affable, charmant, charmeur, souriant, érudit, entièrement dévoué à la cause de l’opérette :”Il prête à l’œuvre une musique habile et parfois d’une ligne mélodique digne de Messager ou de Louis Beydts” a jadis écrit un journaliste lillois.

Guy Lafarge est décédé à Paris le 17 décembre 1990

Jean-Claude Fournier

— Références
Vous retrouverez Guy Lafarge dans “Opérette” n° 38, 73, 78, 99, 120 & 178. Si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”
Fiches disponibles: La Belle Arabelle, Il faut marier maman, L’Œuf à voiles

— Œuvres lyriques
Légende : opé = opérette, cm = comédie musicale, [a] = “opérette fantastique en 2 actes”
Le chiffre indique le nombre d’actes.

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1928 Capitaine Tic (Le) ? ? France, au régiment
1930
7 nov
Niquette Wernert (Henri), Teneuille (Albert de) opé 3 Paris, Trianon-Lyrique
1932
22 déc
Carabas et Cie Dassoa (G.) opé 3 Paris, Trianon-Lyrique
1934
20 fév
Monsieur Papillon Favre (Marcel), Monet (Jean) opé 3 Paris, Trianon-Lyrique
1937 Camille ou Tu seras Gendarme Cami, Willemetz (Albert) opé 2 Paris, Madeleine
1942 Course à l’Amour (La) Llenas, Parin (L.), Rimmel  [a] Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1943 Débrouillards de la Garonne (Les) Valmy (Jean) opé Bordeaux, Trianon
1943 Belamour Vandal (Marion), Llenas opé 2 Paris, Nouveautés (Bd Poissonnière)
1950
15 sept
Il faut marier maman Marc-Cab, Veber (Serge), Lafarge (Guy) opé 2 Paris, Th. de Paris
1951
20 déc
Leçon d’amour dans un parc (Le) Birabeau (André), Valmy (Jean), Lafarge (Guy) cm 2 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1952
2 oct
Schnock ou L’Ecole du Bonheur Marc-Cab, Rigaux (Jean), Lafarge (Guy) cm 2 Paris, Européen
1956
4 oct
Belle Arabelle (La) [1] Marc-Cab, Blanche (Francis) opé 2 Paris, Porte-St-Martin
1964
10 sept
Entrez dans la Danse ou La naissance du French-Cancan Willemetz (Albert), Vandal (Marion), Manuel (Robert) opé 2 Lille, Sébastopol
1966
22 oct
Chapeau de paille d’Italie (Un)  [2] Lafarge (Guy), Grassi (André), d’après Labiche (Eugène) et Michel (Marc) opé 2 Strasbourg
1966 Noces de Bouchencoeur (Les) [2] Lafarge (Guy), Grassi (André), d’après Labiche (Eugène) opé 2 Besançon
1977
23 déc
Œuf à Voiles (L’) Lafarge (Guy), Marc-Cab d’après Cami opé 2 Nantes, Théâtre Graslin
1980
14 déc
Petit café (Le) [3] Valmy (Jean) et Lafarge (Guy) d’après Bernard (Tristan ) opé 2 Mulhouse
1983
23 avr
Cagnotte (La) [3] Lafarge (Guy) d’après Labiche et Delacour opé 2 Lille, Opéra

[1] avec Philippe (Pierre)
[2] avec Grassi (André)
[3] avec Ledru (Jack)

Dernière modification: 29/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.