Anne Constantin, soprano

Anne Constantin, soprano

Élève de Jane Berbié au Conservatoire de Paris où elle obtient un premier prix de chant et d’art lyrique, Anne Constantin a également travaillé à l’école d’art lyrique de l’Opéra de Paris avec Denise Dupleix.

Depuis 1989, elle participe à de nombreuses productions lyriques. Sous la conduite de chefs tels que M.W Chung, Armin Jordan, Paul Ethuin, Cyril Diederich, Jacques Mercier… elle a été l’interprète de rôles tels que : Annchen (Freischütz), Sophie (Werther), Mélusine (La Vieille maison), Alyeya (De la maison des morts), Arlette (La Chauve-Souris), Rési (Valses de Vienne), Gabrielle (La Vie Parisienne), Poussette (Manon), Clorinda (Cenerentola), Nadia (La Veuve Joyeuse), Sophie (Le Chevalier à la rose), L’Oiseau (Siegfried), Eurydice (Orphée), Suzanne (Les Noces de Figaro), Sœur Constance (Dialogues des Carmélites).

Anne Constantin a participé à de nombreuses productions de La Flûte enchantée, ouvrage dans lequel elle eut l’occasion d’interpréter la Première dame, Pamina, Papagena. À l’Opéra de Paris, on a pu l’entendre dans la Première Dame et dans Papagena (production de Bob Wilson, ainsi que dans Frasquita (Carmen), Sainte Marguerite (Jeanne au bûcher) et la cinquième servante (Elektra).

Elle se consacre également à l’oratorio ; elle interprète régulièrement les requiems de Mozart, Fauré, Brahms, ainsi que des œuvres telles que Le Messie, La Création, Carmina Burana, Le Roi David… Elle est régulièrement invitée par les orchestres symphoniques de Lille et de Mulhouse, ainsi que par l’Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine.

Enfin, défendant passionnément le répertoire français, elle donne tant en France qu’à l’étranger (Corée, Hollande, Canada, Italie, Grande-Bretagne, Allemagne), de nombreux récitals de mélodies françaises auxquelles elle associe très volontiers le lied.

Sa discographie compte un enregistrement du Requiem de Saint-Saëns, un disque de quatuors vocaux de Darius Milhaud, un disque de mélodies françaises consacré à Poulenc, Caplet et Ravel ainsi que l’enregistrement de la version française du Freischütz de Weber.

Anne Constantin a interprété le rôle d’Hermia dans le Barbe-Bleue d’Offenbach (Metz, 1995 et Limoges, 2002).

Une très belle artiste, une valeur sûre du répertoire lyrique français.

Références

Vous retrouverez Anne Constantin dans ” Opérette ” n° 78, 118 et 126. Si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”

Dernière modification : 25/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.