Monsieur Choufleuri restera chez lui le …

Monsieur Choufleuri restera chez lui le …

Jacques Offenbach (1819-1880)

 

Le duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, principal artisan du coup d’état du 2 décembre 1851, était devenu en 1854, Président du Corps Législatif. Véritable éminence grise de l’Empereur, il avait une influence réelle sur la marche des affaires du pays.
Il possédait une vaste culture et son goût pour le théâtre était très vif. Au début des années 1850, le jeune Offenbach, nommé directeur l’orchestre de la Comédie Française fait sa connaissance. L’influence du duc servira le compositeur à maintes reprises.

En 1961, Morny fait nommer Ludovic Halévy, l’un des plus fidèles librettistes d’Offenbach, comme secrétaire des débats du Corps Législatif. Et, pendant une dizaine d’années, ce dernier fut proche du duc. Aimant donc le théâtre, ce Morny voulut à son tour “tâter” de l’écriture.
C’est ainsi que le 30 décembre 1860 était créé aux Bouffes Le Mari sans le savoir, musique de Saint-Rémy (pseudonyme de Morny), livret de Ludovic Halévy (sous le nom de Jules Servières) et de Léon Halévy, son père. On peut penser qu’Offenbach aida ce compositeur d’occasion.
Le grand seigneur devint bientôt le librettiste d’Offenbach pour un ouvrage en un acte qui triomphera aux Bouffes : Monsieur Choufleuri restera chez lui le 24 janvier 1833.

L’argument

Monsieur Choufleuri est un bourgeois riche qui n’a aucune culture. Personnellement, il n’aime pas la musique au contraire de sa fille Ernestine qui est amoureuse d’un jeune compositeur inconnu, Chrysodule Babylas, que son père lui a interdit d’épouser.
Toute sa vie, Choufleuri a rêvé de pouvoir un jour “rester chez lui”, autrement dit de pouvoir organiser à son domicile un grand récital artistique avec des chanteurs célèbres et s’attirer ainsi l’admiration de tous ses amis. Il engage donc, pour une soirée musicale privée, trois célèbres chanteurs italiens : la Sontag, Rubini et Tamburini. Outre ses connaissances, il convie ministres et ambassadeurs. Hélas, ceux-ci déclinent l’invitation et les chanteurs se désistent.

Tout est-il perdu ? Que nenni, car Ernestine a la bonne idée d’appeler Chrysodule à leur secours sans dire à son père qui il est. Celui-ci propose que Choufleuri, Ernestine et lui-même remplacent les trois chanteurs. Après tout, ce n’est pas si difficile de chanter un opéra italien et de toute façon, les spectateurs n’y entendent rien ! La supercherie réussit au-delà de toute espérance : les invités applaudissent les faux chanteurs.
Alors qu’ils sont en train d’exécuter un incroyable trio, Babylas menace Choufleuri de tout raconter à ses amis s’il n’accepte pas de lui accorder la main de sa fille. Ayant ainsi “chanté” dans les deux sens du mot, Choufleuri ne peut que s’incliner et consentir au mariage.

La partition

Ouverture ; “J’étais vraiment très ignorante” (Ernestine) ; “Ballade de la guitare enchantée du muletier Pedro” (Ernestine et Babylas) ; “En naissant, chaque créature” (Peterman) ; Trio “Babylas, Babylas, Babylas” ; Ensemble “Le plaisir nous invite” et les Balandard “Salut, salut, noble mécène” ; Trio “Italia la bella” ; Final

Fiche technique

Monsieur Choufleuri restera chez lui le…
Opéra bouffe en 1 acte de Saint-Rémy (Auguste de Morny); musique de Jacques Offenbach.
Création au théâtre des Bouffes-Parisiens, le 14 septembre 1861 avec :
Mlle Tautin (Ernestine), Potel (Babylas), Désiré (Choufleuri), Marchand (Peterman, domestique), Bache et Léonce en travesti (le couple Balandard)

— Discographie

Intégrale

Mady Mesplé, Jean-Philippe Lafont, Charles Burles, Michel Trempont. Orch. Manuel Rosenthal
1 coffret EMI 173 1743  (3V) & 2 CD EMI 7493612 (+ Pomme d’Api + Mesdames de la Halle)

Sélection

Danielle Borst, Charles Ossola, Serge Maurer. Orch. J.F. Monot
Gallo 30 312 (1V)

Références

Vous retrouverez Monsieur Choufleuri restera chez lui le…  dans “Opérette” n° 33, 50, 111, 121, 138, 181 & 201. Si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”

Dernière modification: 28/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.