Mathé Altéry, soprano

Mathé Altéry, soprano

Mathé Altéry est la descendante d’une famille où l’on est chanteur depuis plusieurs générations. Son père, Mario Altéry, premier ténor de l’Opéra et de l’Opéra-comique a été son professeur. Elle enregistra d’ailleurs avec lui une sélection des Trois Valses de Straus chez Pathé Marconi.
Ses études musicales (piano, solfège) furent menées parallèlement à ses études secondaires. Elle fait ses débuts comme choriste en 1950 au Châtelet dans Annie du Far-West, interprété par Lily Fayol et Marcel Merkès.
Elle chante dans l’émission pour enfants “Vive Jeudi”, animée par Maurice Pauliac et Edith Lanzac, puis Jean Nohain. Au concours de la chanson à Deauville, elle est remarquée par Raymond Legrand, Georges Van Parys et René Clair, qui lui font enregistrer son premier disque, sous la direction artistique de Pierre Hiégel, “Les Belles de Nuit”, tiré du film.

Elle entre chez Pathé-Marconi où elle enregistre la série de “13” : 13 valses ; 13 mélodies de la Belle Époque ; 13 valses viennoises ; 13 airs d’opérettes ; 13 airs de films ; les 13 plus belles chansons du monde, etc…
À la Télévision canadienne, elle chante Trois Valses et La Fille de Madame Angot. Elle participe à de nombreuses émissions de Jean Nohain (36 chandelles).

Comme artiste de variétés, elle fait de fréquentes tournées à l’étranger Autriche, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Liban, Afrique du Sud, Antilles, États-Unis, Scandinavie, etc… Au Canada, où, au cours les années soixante, elle fait de nombreux séjours, elle enregistre les versions françaises des films musicaux My Fair Lady, La Mélodie du bonheur. Après 1965, elle fait quelques incursions dans le jazz “Moon light Vermont”, “You go to my head”, puis revient à la musique légère et continue à enregistrer la série de “13”.

En 1969, elle crée à la Potinière Bon week-end Conchita de Roland Arday. À partir de 1970, elle chante et présente des spectacles sur l’opérette, écrits par Jean Nohain. Avec Lucien Lupi, elle enregistre un disque de duos célèbres (1975), ce qui ‘a conduit à À travers chant, spectacle écrit par Christian Vebel, mis en scène par Jacques Ardouin, qu’elle a présenté en province. Plus tard, avec Christian Baudéan, elle a tourné avec un autre récital intitulé Plaisirs d’amour
En 1988, elle est engagée par Francis Lopez pour créer Rêve de Vienne à l’Eldorado.

Mathé Altéry est également apparue dans quelques films : La Vie à deux – Milord l’Arsouille – Coquin de printemps – Empire in the Sun – Der nächste Urlaub kommt besttimmt.

Pascal Sevran a évoqué Mathé Altéry en ces termes :
” Elle chante joliment les mélodies d’autrefois et grâce à une voie suraiguë, Mathé Altéry s’est taillée de beaux succès de disques avec une série d’enregistrements remarquables consacrés à la valse “.

Références 

Vous retrouverez Mathé Altéry dans “Opérette” n° 65. Si cet article vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”

Dernière modification 25/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.