Henri Goublier (1888-1951)

Henri Goublier (1888-1951)

Fils de Gustave, le compositeur de “L’angélus de la mer”, Henri Goublier est né le 14 mars 1888. La musique berce ses premières années, mais son père, très occupé par sa carrière de chef d’orchestre et de compositeur ne s’intéresse pas à sa vocation de musicien. Par contre, Emile, le frère aîné, se rendit compte des dons du jeune Henri, et lui donna ses premières leçons de piano et d’harmonie. Henri Goublier entra au Conservatoire de Paris (classe de Xavier Leroux).

Une affection solide réunit les deux frères et Henri, devenu jeune homme, est entraîné par son aîné dans une vie faite de gaieté et d’insouciance, qui sera bientôt interrompue par la mort d’Emile. Henri est désemparé…

Après le service militaire, il lui faut gagner sa vie. Il obtient un poste de timbalier à la Gaîté-Lyrique. Il rencontre une jeune et jolie divorcée, mère d’une petite fille de deux ans. Jeannette – c’est son prénom – deviendra plus tard auteur de théâtre sous le pseudonyme de Jean Bru et collaborera notamment avec son père adoptif.

En 1913, il compose sa première opérette, Mam’zelle Vésuve, créée au casino de Boulogne-sur-mer. La critique est assez fraîche, mais elle reconnaît des dons certains au compositeur.

Au début de la Grande Guerre, les midinettes (les Mimi-Pinsons) fabriquaient des cocardes tricolores au profit des caisses de solidarité (œuvre présidée par Gustave Charpentier). Henri pense que cette actualité pourrait faire un bon sujet d’opérette. Goublier obtient l’accord de Maurice Ordonneau, l’un des auteurs à la mode, pour le livret. On s’adjoint Francis Gally et dès le 25 novembre 1915 La Cocarde de Mimi-Pinson, opérette à la gloire des “poilus” qui défendent le drapeau français, triomphe au théâtre de l’Apollo. L’ouvrage est joué partout en France et reste longtemps au répertoire. De nos jours, il est encore, mais rarement, représenté sur les scènes du nord de la France.

Henri Goublier compose d’autres opérettes La Demoiselle du printemps (1916), La Fiancée du lieutenant, (1917), Un mariage parisien (1919)…

En 1921, pour une dizaine d’années, il se consacre à la direction. Il organise une décentralisation des pièces du boulevard et crée les théâtres du Consortium autour de Paris. Il y présente des spectacles très soignés.

En 1931, il compose une nouvelle opérette Billy Bill, interprétée par André Baugé, puis, en 1935, La Nuit est belle.

Trouvant difficilement à se faire jouer à Paris, Henri Goublier se rend en Amérique du sud avec une troupe ayant à son répertoire 14 opérettes françaises classiques.

A son retour, il compose pour le cinéma Le diamant noir, Fièvres (avec Tino Rossi)…

En 1942, le théâtre de la Gaîté-Lyrique assure la création de son opérette romantique Carnaval.

Henri Goublier subit une grave intervention chirurgicale. La convalescence s’éternise. Il compose la partition de deux comédies musicales Le Mariage de Chiffon (d’après le roman de Gyp) et Jour de bal. Il a tout juste le temps de terminer ces deux ouvrages avant que la mort le surprenne, le 23 mai 1951.

Jean-Claude Fournier

— Références
Vous retrouverez Henri Goublier dans “Opérette” n° 76. Si cet article vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”
Fiche disponible: La Cocarde de Mimi-Pinson

— Œuvres lyriques
Légende : opé = opérette,  cm = comédie musicale
Le chiffre indique le nombre d’actes.

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1913
14 août
Mam’zelle Vésuve Visès (Georges), Lémon (Fabrice) opé 3 Boulogne-sur-Mer, Casino
1915
25 nov
Cocarde de Mimi-Pinson (La) Ordonneau (Maurice), Gally (Francis) opé 3 Paris, Apollo
1916
17 mai
Demoiselle du Printemps (La) Ordonneau (Maurice), Gally (Francis), Léglise (Georges) opé 3 Paris, Apollo
1917
22 fév
Fiancée du lieutenant (La) Gally (Francis) opé 3 Paris, Apollo
1919
24 mai
Mariage parisien Léglise (Georges) opé 3 Paris, Variétés
1920
4 avr
Héritière en loterie (L’) Chavanne (René), Léglise (Georges) opé Belgique, Liège, Th. Royal
1920
29 sept
Sirène (La) ou La Baigneuse de Minuit Lémon (Fabrice), Léglise (Georges) opé Paris, Apollo
1921
1°mai
Mariage d’un Tartarin (Le) Lémon (Fabrice), Léglise (Georges) opé 3 Paris, Eldorado
1921 Amour gagne (L’) ? opé Paris, Eldorado
1931
17 janv
Billy Bill Dearly (Max), Léglise (Georges) opé Paris, Scala
1935
25 sept
Nuit est belle (La) Sablons (Albert) opé Paris, Antoine (Th.)
1942
mars
Carnaval Holt (Rosa), Bru (Jean) opé 3 Paris, Gaîté-Lyrique
1950
16 oct
Folies de Milord l’Arsouille (Les) Joullot, Rozet opé Lyon, Horloge
1954
28 fév
Jour de bal Bru (Jean), Delmas (Marcel) cm 3 Radio, posthume
vers
1955
Mariage de Chiffon (Le) Bru (Jean) d’après Gyp cm 3 Le Mans?
Créé à la radio française le 23 mai 1954

Dernière modification: 29/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.