Michel Vaissière, baryton-martin

Michel Vaissière, baryton-martin

Originaire du Tarn, Michel Vaissière, après des études générales et musicales, participe à des stages de chant lors du Festival de Saint-Céré en 1986 et 1987, puis entreprend ses premières tournées au sein d’Opéra Eclaté. En 1988, après plusieurs expériences de chant et de comédie comme amateur et semi professionnel, il entre à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris dans la classe de Denise Dupleix où il se perfectionne durant trois saisons. Parallèlement, il suit des stages de chant et d’interprétation d’opéras et de mélodies. Depuis, Michel Vaissière partage sa vie professionnelle entre l’opéra, l’opéra-comique et les opérettes classiques.

Côté opéra, il aborde notamment les rôles de Splendiano de Djamileh à l’Opéra-Comique en 1990, Figaro du Barbier de Séville au Festival de Saint-Céré en 1989/1990, Blansac de L’Echelle de soie à la Grande Halle de la Villette en 1992, Papageno de La Flûte enchantée à Reims en 1994 puis à Saint-Étienne en 1996 dans une mise en scène de Pierre Médecin, Frédéric de Lakmé à Avignon en 1996 et Le Dancaire de Carmen à Tours la même année.

Côté opérettes et opéras-comiques, on a pu l’applaudir dans Les Mousquetaires au Couvent (Opéra-Comique, 1992 et Grand Théâtre de Limoges, 1993), Les Cloches de Corneville et La Vie Parisienne (Tours, 1995 et 1996), Princesse Czardas (Capitole de Toulouse, 1993), L’Etoile (Maastricht), ainsi que dans La Veuve Joyeuse, La Mascotte, Le Pont des Soupirs et La Fille de Madame Angot
En 1997/1998, Michel Vaissière a chanté André des Saltimbanques à l’Opéra de Metz, Calchas de La Belle Hélène à Reims et Pitou de La Fille de Madame Angot à Tours. Pour l’Opéra Royal de Wallonie, il a chanté le rôle de Jean des Noces de Jeannette à Namur et participé aux spectacles La Vie Parisienne et Candide. Il a également chanté Montlandry (Le Petit Duc) à Metz et Avignon et il a mis le rôle de Sou-Chong à son répertoire.

Brillant baryton dans la lignée des Michel Dens, et qui plus est, excellent comédien, Michel Vaissière mérite l’attention des directeurs de théâtres ou metteurs en scène parisiens. Au cours de la saison 2001/2002, il a été notamment à l’affiche à l’Opéra d’Avignon (La Fille du tambour-major), à l’Opéra de Toulon (Les Cloches de Corneville et Paris Belle Epoque), au Sébastopol de Lille (Rêve de Valse), à l’Opéra-Théâtre de Metz (Phi-Phi), à Tourcoing (Les Mousquetaires au Couvent), à l’Opéra de Bordeaux-Fémina (Les Cloches de Corneville) et à l’Opéra de Marseille où il a donné la réplique à Isabelle Vernet dans La Mascotte (mise en scène en Savary). Une saison qui met en évidence l’éclectisme de son talent. Chaque année, il est également présent au Festival Offenbach de Bruniquel.

Jean-Claude Fournier

— Référence

Vous retrouverez Michel Vaissière dans “Opérette” n° 85, 99, 104, 111, 117 & 143. Si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez le consulter en allant sur notre page “Anciens numéros”

Dernière modification : 08/02/2024

Imprimer
Cookies
Nous utilisons des cookies. Vous pouvez configurer ou refuser les cookies dans votre navigateur. Vous pouvez aussi accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies ». Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité et des cookies.